Thaïlande – Les 12 Plats Thaïs Les Plus Succulents

5
(811)

Il n’y a pas de « Mais » pour parler de « Mets ». Dans l’archipel de Koh Samui, comme dans l’ensemble du Royaume de Thaïlande, ces 12 plats culinaires sont juste incontournables, délicieux, succulents, juste exquis. Vous allez en baver de plaisir.

Voici un classement issu d’un sondage auprès des différents restaurants thaïlandais dans lesquels je mange tout au long de l’année. Ce sont les plats les plus populaires auprès de la clientèle occidentale, principalement en vacances. En effet, les plus vendus sont généralement les plats offrant un visuel ou un nom connu aux occidentaux. Il existe de fait de nombreux autres plats parfaitement délicieux qu’il sera d’usage de découvrir dans un second temps.

Les 10 Plats Les Plus Populaires En Thaïlande

1/ Le Phat Thai (Pad Thaï) – Les Nouilles Sautées Thaïlandaises

Les pâtes, comme dans beaucoup de pays dans le monde, sont parmi les plats les plus populaires. Le Phat Thai (prononcer Pad Thaï) est un plat traditionnel thaïlandais à base de nouilles de riz. Son nom signifie littéralement « sauté de style thaï ».

Les pâtes, comme dans beaucoup de pays dans le monde, est le plat le plus populaire. Le Phat Thai (prononcer Pad Thaï) est un plat traditionnel thaïlandais à base de nouilles de riz. Son nom signifie littéralement « sauté de style thaï ».

Pour la recette traditionnelle, il faut faire sauter des nouilles de riz au wok et à feu vif. On y ajoute des œufs, diverses graines germées, du tofu émietté ainsi que des haricots jaunes, des oignons nouveaux et des crevettes grillées trempées dans de la sauce poisson nam pla.

Le tout est servi avec une sauce sucrée à base de tamarin et de citron vert.

Le Pad Thaï est proposé essentiellement aux crevettes, au poulet, au porc et au bœuf.

2/ Le Khao Phat – Le Riz Frit Thaïlandais

Le Khao Phat ou le riz frit thaïlandais  est une variété de riz frit typique de la cuisine thaïlandaise centrale. En langue thaïe , khao signifie ” riz ” et phat signifie ” être sauté “.

Le Khao Phat ou le riz frit thaïlandais  est une variété de riz frit typique de la cuisine thaïlandaise centrale. En langue thaïe , khao signifie " riz " et phat signifie " être sauté ".

Ce plat diffère du riz frit chinois en ce qu’il est préparé avec du riz au jasmin thaïlandais au lieu du riz à grain long ordinaire. Il contient généralement du poulet, des crevettes ou du crabe, des œufs, des oignons, de l’ail et parfois des tomates. 

Les assaisonnements, qui peuvent inclure de la sauce soja, du sucre, du sel, éventuellement de la sauce chili et l’omniprésente nampla (sauce de poisson), sont sautés avec les autres ingrédients. 

Le plat est ensuite moulé en forme de demi-sphère. Le riz frit est servi avec des accompagnements. Citons les tranches de concombre, les tranches de tomate, le citron vert. Egalement des brins d’ oignon vert, de coriandre, et du phrik nampla. Elle est une sauce épicée à base de piments thaïlandais tranchés. On y ajoute aussi des gousses d’ail hachées et de la sauce de poisson. Le jus de citron vert et le sucre [pour finir.

3/ Le Chicken Satay – Les Brochettes De Poulet Sauce Cacahuètes

Plat : le Chicken satay est un plat de brochettes de blancs de poulet grillés accompagné d'une sauce onctueuse aux cacahuètes.

Le Chicken satay est un plat de brochettes de blancs de poulet grillés accompagné d’une sauce onctueuse aux cacahuètes. Ce plat de rue est souvent dégusté comme une entrée au restaurant. Il est idéal pour un apéritif également.

Le satay est en fait un plat de rue (street food) comprenant une brochette de viande grillée réalisée soit avec du porc, du bœuf ou encore du poulet. Le chicken satay, ou satay de poulet, est devenu un plat emblématique des restaurants et des bars thaïlandais.

On trempe la brochette de poulet tendrement cuite et grillée en surface dans la sauce épaisse et onctueuse aux cacahuètes. C’est un véritable délice qui accompagne très bien tout apéritif.

4/ Le Curry Massaman

Le curry massaman est un curry thaïlandais de tradition musulmane d’origine persane. Le roi Rama II l’a introduit en Thaïlande durant son règne. Le massaman est le plus souvent préparé à base de bœuf. Il peut aussi être fait avec du canard, du tofu, du poulet, de l’agneau ou du porc. Il s’agit d’un type de curry plutôt doux.

Le curry massaman est un curry thaïlandais de tradition musulmane d'origine persane introduit en Thaïlande sous le règne du roi Rama II.

Les saveurs de la pâte de curry massaman (nam phrik kaeng matsaman) proviennent d’épices qui ne sont pas fréquemment utilisées dans les autres currys thaïlandais.

La cardamome, la cannelle, le clou de girofle, l’anis étoilé, le cumin, les feuilles de laurier, la noix de muscade et le macis ont été apportés au XVIIe siècle en Thaïlande à travers l’archipel malais et l’Asie du Sud par des étrangers.

Ces épices sont combinées avec des produits locaux tels que les piments secs, les graines de coriandre, la citronnelle, le galanga, le poivre blanc, la pâte de crevettes, des échalotes et de l’ail pour faire la pâte de curry massaman.

Cette pâte est d’abord frit avec de la crème de noix de coco. Sont ensuite ajoutés la viande, les pommes de terre, les oignons, la sauce de poisson ou le sel, la pâte de tamarin, le sucre, le lait de coco et les arachides.

Le curry massaman se consomme avec du riz, parfois avec du gingembre mariné, au cours d’un repas avec d’autres plats.

5/ Le Phat Kaphrao – Le Sauté Au Basilic Royal

Le Phat kaphrao ou pad krapow ou kaprao est un plat emblématique de la cuisine thaïlandaise.

Le Phat kaphrao ou pad krapow ou kaprao est un plat emblématique de la cuisine thaïlandaise.

Le plat est composé de basilic sacré thaïlandais, de viande (porc, poulet ou bœuf) ou de fruits de mer, d’ail cultivé, de sauce de poisson, de sauce d’huître (facultatif), de sucre et de piment oiseau.

Il est servi après cela avec du riz vapeur et un œuf frit dessus.

6/ La Som Tam – La Salade De Papaye Verte

La Som Tam ou salade de papaye verte est une salade épicée à base de papaye verte râpée.

La Som Tam ou salade de papaye verte est une salade épicée à base de papaye verte râpée.

D’origine lao, elle est couramment consommée à travers l’Asie du Sud-Est, où elle porte de nombreux noms : tam som en lao, tam maak hoong en lao, som tam en thaï, bok lahong en khmer, gỏi đu đủ en vietnamien.

Ce plat combine les cinq saveurs principales des cuisines locales : l’acidité de la lime (citron vert) ; l’épicé du piment ; le salé et l’umami de la sauce de poisson ou du kapeek, de petits crabes salés en saumure, du padek ou du prahok ; le sucré du sucre de palme.

7/ Le Kaeng Phet – Le Curry Rouge

Le curry rouge (kaeng phet en thaï, littéralement « soupe épicée ») est un curry thaïlandais populaire.

Le kaeng phet ou le curry rouge (littéralement « soupe épicée » en thaï) est un curry thaïlandais populaire.

Il est composé de pâte de curry rouge cuite dans du lait de coco, à laquelle on ajoute de la viande (poulet, bœuf, porc, canard ou crevette) ou des protéines végétales comme du tofu.

Le curry rouge est fort en raison des piments rouges. Toutefois le curry le plus fort est le curry vert.

8/ Le Kao Niew Mamuang – Mango Sticky Rice – Le Riz Gluant A La Mangue

Plat : le mango sticky rice (Kao Niew Mamuang en Thaïlandais) est un dessert traditionnel d'Asie du Sud-Est et d'Asie du Sud fait à base de riz gluant, de mangue fraîche et de lait de coco.

Le riz gluant à la mangue ou mango sticky rice (Kao Niew Mamuang en Thaïlandais) est un dessert traditionnel d’Asie du Sud-Est et d’Asie du Sud. Il est fait à base de riz gluant, de mangue fraîche et de lait de coco.

Il peut être mangé avec une cuillère ou avec les mains.

C’est l’un des rares desserts thaïlandais adoré des visiteurs étrangers. Il est notamment plébiscité par les dames.

9/ La Tom Kha Kai – La Soupe De Coco Et Galanga Au Poulet

Tom kha, littéralement « soupe de galanga », est une soupe à base de lait de coco et de galanga. Elle est en premier lieu typique des cuisines thaïlandaises et laotiennes. Cette soupe est douce grâce au lait de coco et delicieusement parfumée.

Plat : Tom kha, littéralement « soupe de galanga », est une soupe à base de lait de coco et de galanga, typique des cuisines thaïlandaises et laotiennes. Cett

En Thaïlande, la plupart des recettes de tom kha comprennent généralement du lait de coco, du galanga, des feuilles de kaffir, de la citronnelle, des petits piments; de la coriandre, de la sauce de poisson et du jus de citron vert. Parfois on ajoute de même des piments frits.

L’ingrédient principal de la soupe peut varier. Le plus connu est le poulet, pour donner le tom kha kai, on y ajoute souvent des champignons (volvaires). Les autres variantes incluent des fruits de mer (tom kha thale), des champignons (tom kha het), du porc (tom kha mu), du tofu (tom kha taohu) ou des légumes (tom kha phak).

10/ Le Pad See Ew – Les Nouilles Larges Sautées A La Sauce Soja

Le Pad see ew (prononcer phat si-io ou pad siew) est un plat de nouilles larges sautées à la sauce soja.

Le Pad see ew (prononcer phat si-io ou pad siew) est un plat de nouilles larges sautées à la sauce soja.

Il est couramment consommé en Thaïlande. Le pad see ew peut être facilement trouvé parmi les vendeurs de rue et il est également très populaire dans les restaurants thaïlandais. Les origines du plat remontent de ce fait à la Chine où la technique de sauté de nouilles a été introduite.

Le pad see ew est fait avec de la sauce soja légère (si-io khao), similaire à la sauce soja ordinaire), de la sauce soja foncée (si-io dam), ayant une consistance plus sirupeuse). Il y a également de l’ail, des nouilles de riz larges (appelées kuaitiao sen yai en thaï), du brocoli chinois , un œuf et un tofu ou une forme de viande finement tranchée.

La viande est généralement du porc, du poulet, du bœuf. Cela peut être aussi des crevettes ou des fruits de mer mélangés. Le poivre blanc garni souvent le pad see ew.

11/ La Mu Kratha – La Fondue Thaïlandaise

Voici un plat convivial ou 4 personnes et plus peuvent ainsi manger autour. La Mu Kratha, ou fondue thaïe, est une méthode de cuisson d’Asie du Sud-Est , originaire de Thaïlande. Son nom est semblablement mookata aux Philippines, à Singapour et en Malaisie.

Voici un plat convivial ou 4 personnes et plus peuvent manger autour. La Mu Kratha ou fondue thaïe est une méthode de cuisson d'Asie du Sud-Est , originaire de Thaïlande.

Mu kratha signifie « poêlon de porc » en thaï ( mu est « cochon » ou « porc » et kratha est « poêlon » ou « poêlon »). Mu kratha ressemble à une marmite chinoise . La version thaïlandaise utilise du charbon de bois.

Les différentes viandes tranchée sont grillées sur le dôme au centre tandis que les légumes et les autres ingrédients, comme les boulettes de poisson, cuisent dans la soupe (appelée aussi suki thaï ). La marmite repose sur un seau de charbon de bois brûlant qui grille ou fait alors bouillir les aliments. 

Les meilleurs aliments pour cette méthode de cuisson sont les viandes. Je citerai le porc, le poulet, le mouton ou l’agneau. Les fruits de mer, les légumes et les champignons sont également excellent.

12/ Le kluai khaek – Les Beignets De Banane Au Miel

Plat : le kluai khaek, ou beignet de banane, est une specialité culinaire de la cuisine de rue thaïlandaise.

Enfin le kluai khaek, ou beignet de banane, est une spécialité culinaire de la cuisine de rue thaïlandaise. Certains restaurants le propose en dessert. Il est notamment parfois accompagné d’une boule de glace de vanille.

Ces beignets sont délicieux. Ils se mangent chaud en trempant copieusement chaque beignet de banane dans la tasse de miel liquide.

Ils fondent en bouche dans une explosion de douces saveurs. C’est aussi un encas copieux.

Tous ces plats thaïlandais coûtent de 50 THB à 180 THB (sauf la Mu Kratha). Avant tout en fonction des établissements, de leur standing et de leur emplacement. Somme toute un plat coûte en moyenne l’équivalent de 2 Euros dans un petit restaurant typique.

Bon Appétit !

Bernie samui

Est-ce que cet article vous a été utile ?

Cliquez sur les étoiles pour le noter !

Note moyenne 5 / 5. Décompte des votes : 811

Aucun vote pour l'instant ! Soyez le premier à noter cet article.

Comme vous avez trouvé cet article utile ...

Suivez-moi sur les réseaux sociaux!

Je suis désolé que cet article ne vous ait pas été utile !

Améliorons cet article !

Dites-moi comment je peux améliorer cet article ?

Bernie Samui

« Je me nomme Bernie. J’ai harmonieusement changé ma vie en quittant l’occident et en m’installant à Koh Samui en Thaïlande. Je suis blogueur avec plus de 8 millions de consultations de mes photos et avis d’établissements sur Google Maps et plus de 5 millions de personnes par an touchées par ma communication. Je partage ici mon expérience de vie d’expatrié. Profitez de mes lieux préférés, mes anecdotes, mes conseils, mes recommandations ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *